Certains parmi vous nous signalent parfois avoir reçu un mail non sollicité, ciblé, d'une personne identifiée. N'hésitez pas à nous en informer systématiquement sur l'adresse contact@polytechnique.org : nous instruisons toutes les plaintes. Plus de la moitié de vos plaintes nous permettent effectivement de prendre connaissance de campagnes de mails touchant plusieurs centaines ou milliers d'entre vous. Nos réactions sont graduées, allant d'un simple rappel à notre charte et notre éthique, jusqu'à une suspension des accès au site ou au mail, ce qui reste très exceptionnel.

Sous la responsabilité du Conseil d'Administration de Polytechnique.org et sur le conseil du correspondant "informatique et liberté" désigné auprès de la CNIL, les sanctions prennent en considération la motivation qui a présidé aux faits, la bonne foi, la récidive, l'utilisation habituelle qui est faite du site web ou du mail, l'atteinte à la confidentialité du mot de passe, le risque d'atteinte à la disponibilité de nos services, etc. Parfois, les "spammeurs" amateurs ne connaissent simplement pas les vecteurs de communication développés par Polytechnique.org pour leurs besoins. Il faut admettre que les habitudes, que notre société encourage, d'envoyer et de laisser recevoir tout un tas de mails comme si cela était "normal" n'aident pas à la prise de conscience des bonnes pratiques éthiques.

  • La lettre mensuelle de Polytechnique.org doit rester le vecteur privilégié pour informer par mail la communauté polytechnicienne des événements organisés par ou pour les polytechniciens. Elle est placée sous la responsabilité de Polytechnique.org.
  • La lettre de l'AX, sous la responsabilité de l'AX, concerne des communications et des relances spécifiques de la part de l'AX.
  • Les forums sont plutôt adaptés aux petites-annonces et discussions interactives.
  • Enfin, les outils "polytechnique.net" d'animation de groupes X (agréés ou non) et les listes de diffusion associées permettent une communication à volonté sous la responsabilité des animateurs de groupes auprès d'un public régulier X et non-X : repas, recontres mensuelles, paiements en ligne, relances des inscrits ou des non-inscrits, etc.

Polytechnique.org s'applique évidemment à lui-même ses principes éthiques : la lettre mensuelle de Polytechnique.org est réellement mensuelle, vous pouvez vous en désabonner à tout moment (soit en cliquant dans le mail, soit sur le site web après s'être authentifié) et nous n'allons jamais vous envoyer à tous des messages électroniques en dehors de cette lettre mensuelle. Nous nous autorisons cependant une exception annuelle maximum. Les exceptions ont été : septembre 2003, mars 2004, décembre 2006, avril 2008, février 2009, décembre 2009, janvier 2010. Néanmoins, nous essayons d'éviter ces exceptions parfois liées à une demande de communication urgente non anticipée, car nous sommes persuadés que la lettre mensuelle est suffisante. Pour preuve, nous avons pu lever grâce à vos dons, en janvier 2009, un montant exactement suffisant pour financer notre actuel serveur web, sans relance, et sans message redondant (1800 euros en un mois).

(Entre parenthèses. Polytechnique.org fonctionne sur vos dons, sur les cotisations de ses bénévoles, et sur des aides ponctuelles de l'AX pour les cas imprévus comme les serveurs qui cessent brutalement de fonctionner : nous avons à payer de manière récurrente les noms de domaine et surtout l'hébergement chez OVH. Tout est détaillé dans l'assemblée générale annuelle à l'automne. Nous réfléchissons également à publier un "hall of fame" des plus gros donateurs (à partir de 50 euros sur un an, mais il n'y en a pas eu depuis un an) et si certains d'entre eux nous lisent, nous voudrions savoir si cela leur conviendrait et sous quelle forme. 50 euros, c'est moins d'un mois de location d'un serveur hébergé. Fin de la parenthèse.)

C'est donc ainsi que certains annonceurs d'événements de la lettre mensuelle peuvent être frustrés de notre ligne éditoriale stricte, sur la quantité, la longueur et la fréquence des communications, et nous le comprenons. Mais l'efficacité d'une information raisonnée est à ce prix, à l'heure où nous sommes tous de plus en plus noyés sous une masse d'information inexploitable.

Polytechnique.org reste donc vigilant, pour protéger la tranquillité de ses membres. Bien que cela soit la dernière choses à faire, Polytechnique.org porte plainte, lorsque cela ne peut être évité. Historiquement ce moyen de dissuasion a été employé deux fois au pénal en mettant en cause des non polytechniciens (en 2007, dans deux affaires d'usurpation d'identité menant à la récupération de l'annuaire pour de la prospection ciblée) et une fois, récemment, auprès de la CNIL, en mettant en cause une petite société détenue par un polytechnicien. Polytechnique.org ne s'est jamais constitué partie civile et ne demande donc pas à percevoir de dommages-intérêts. La plainte est donc seulement employée comme moyen de dissuasion (au pénal) ou de sensibilisation (la CNIL ne sanctionnant jamais avant une mise en demeure). Polytechnique.org ne peut en effet pas accepter qu'un membre soit deçu de l'association pour avoir reçu des mails non sollicités par notre intermédiaire, que ce soit en vue de préserver la tranquillité de nos membres, ou que ce soit pour la survie de l'association, et par conséquent pour le bien de la totalité des polytechniciens qui utilisent nos services.

Polytechnique.org fournit un service gratuit depuis 10 ans (seuls ses membres actifs - développeurs et techniciens - payent une cotisation annuelle), et doit son succès à sa notoriété sans marketing agressif, qui serait préjudiciable à tous. Nous nous devons donc de maintenir une politique stricte dans ce qui sort de nos serveurs à destination de vos boîtes mails. L'utilisation de nos ressources par des membres - ou non - de la communauté doit appliquer des limites raisonnables pour tous : dans une communauté forte de 17.000 inscrits, imaginez-vous si chacun pouvait annoncer à tous sa publication, celle de ses proches, une offre d'emploi ou une recherche d'emploi. Amateurs de combinatoire, à vos calculs !